Windows 8 première installation, première impression

{0 Comments}

Voilà c’est parti!

Microsoft entre dans l’ère de la convergence, avec un OS qui essaie d’unifier l’écosystème maison à partir du nuage (skydrive, live, xbox, office) jusqu’au monde physique par la possibilité de tourner sur tout type de support et processeur (PC, tablette, smartphone, lecteur multimedia voir domotique)

Un système qui se doit d’abandonner une vision « technocentriste » pour embrasser chaleureusement l’approche utilisateur afin de récupérer un gap qui commence à couter cher en termes d’image et de parts de marché.

Il s’agit, donc, de transformer l’image costume-cravate, technocrate, qui ne paye plus (voir Blackberry dans la téléphonie) par une vague de coolitude, hyper-hype en s’appuyant sur l’approche réussie, maturée dans le monde des jeux avec la plateforme xbox360 (et sans oublier l’échec Zune) tout en gardant les caractéristiques techniques chères au monde entreprise.

Sacré défi.

Avec des tels enjeux et avec un bon souvenir de la version RC, je ne pouvais pas résister: je me suis lancé dans la mis à jour de mon Windows 7.

Le premier contact avec le système d’achat en ligne (autre grande première) est très positif: léger, rapide efficace.

Site clair et ultra épuré, un seul bouton, et un prix finalement « normal »

Lesson apprise=respect

Un petit exécutable vient s’installer afin de me guider dans le règlement du montant et dans l’installation du produit.

Là aussi, le logiciel se présente de façon claire (finis les listes déroulantes kilométriques) et legère (peu d’options clairement expliquées) tout en introduisant le look&feel Windows 8.

Payement facile (carte de crédit ou PayPal) et la possibilité de préparer un support d’installation externe (ISO, DVD ou USB)

Une fois le montant réglé, la licence du produit s’affiche avec la validation des contrats d’utilisation: facile et directe.

L’époque des systèmes de contrôle intrusifs voir agressifs et souvent bloquants semble révolue.

La procédure de mis à jour se lance et se déroule tranquillement (pas de fenêtres impromptues, pas d’interactions ou pilotes demandés)

Une fois terminée, la procédure de « personnalisation » est proposée: je peux colorer et adapter l’expérience d’utilisation du système à ma guise.

Voilà la concrétisation de cette philosophie: on essaie ici de mettre à l’aise voir d’enchanter l’utilisateur plus tôt que de l’assommer avec une série de paramètres techniques pointus.

Me voilà dans Metro après 15 minutes d’installation peinarde.

C’est là que l’ambiance feutrée laisse la place à une legère mais fastidieuse sensation de ne pas savoir où aller, de ne pas saisir la logique qui me pousserait à « me promener » dans le système et découvrir les activités possibles.

Je saute d’un carreau à l’autre en passant par la barre latérale pour atterrir souvent en modalité « Bureau » pour enfin terminer dans les « Paramètres » afin de comprendre pourquoi tel carreau ne s’est pas lancé ou quel option gère tel evenement…

C’est là qui se joue , à mon avis, le futur de ce produit: le temps nécessaire à s’en approprier.

Je lui laisse, donc, la possibilité de me convaincre par l’utilisation ces prochaines semaines.

En général j’en garde une sensation positive, …mais en réfléchissant cela a pu être induit par assuefation voir syndrome de Stockholm à cause des heures passées devant la xbox360… 🙂

Première impression: Trés bien sur le principe et les methodes (vente, disponibilité, installation), très déroutant sur le fond.

UPDATE: 01.11.2012

Alors là, je vais me la jouer winfag (ou vitrier comme dirait Seb le Corse) à fond:

je suis passé à la FNAC cette après-midi et il y avait en demo une de premières tablettes (+ clavier) équipées de la mouture RT de Windows 8. Il’agit de l’ASUS Vivo Tab RT TF600T 32Go (NVIDIA Tegra 3 1,3 Ghz 1366 x 768 pixels – WXGA 16:9)
Je n’ai pas pu m’empêcher de tester rapidement et de filmer mes actes 🙂

Globalement ça à l’air très fluide et réactif: par contre l’utilisation d’Excel en mode tablette me laisse perplexe…

Leave a Comment

Your email address will not be published.

*