Filewave introduit un nouvel outil de développement des workflows d’installation

{1 Comment}

 

Une petite news rapide agrémentée d’un test en images pour signaler la sortie d’un nouvel outil de création de workflow d’installation de système OSX proposé par l’équipe de Filewave.
L’utilitaire vient compléter la trousse d’outil du produit qui prévoyait jusque-là tout le nécessaire pour le déploiement de masse et les filesets, mais s’appuyait sur les applications Apple ou tierce partie (le mythique Deploystudio par ex.) pour la partie création des workflow d’installation.
Points forts de ce nouveau-né destiné aux versions 10.7 et 10.8 de OSX: la possibilité de créer de workflows directement en partant de l’installeur Lion/ Mountain Lion et les déployer via la technologie Thunderbolt
L’interface de l’application est simple et directe: totalement axé sur la création d’un workflow d’installation qui se réalise en trois étapes configurables par glisser / déposer:
1) Choix du paquet d’installation de l’OSX (10.7 ou 10.8) dans sa version actuellement installé sur votre ordinateur et téléchargé depuis l’App Store Apple.
C’est la seule version supportée pour l’instant:
2) Choix des applications que l’on souhaite ajouter à notre image de base
 
3) Possibilité de spécifier un compte utilisateur qui sera préconfiguré dans notre déploiement.
Les opérations accomplies par l’application peuvent être suivies via la console par le biais d’un fichier log.

Cette option s’est révélée immédiatement utile pour dépatouiller le premier plantage de l’application lors de mon premier test;

<Error>: Failed install preflight: Error Domain=PKInstallErrorDomain Code=102 « Le paquet « RemoteDesktop.pkg » n’est pas approuvé. » UserInfo=xxxxxxxxxxxxx {NSLocalizedDescription=Le paquet « RemoteDesktop.pkg » n’est pas approuvé.

Cet erreur fait référence au nouveau système de sécurité d’Apple qui vérifie la signature des applications: comme la version d’origine de ARD est désormais obsolète, le mécanisme de création d’images de OSX met fin aux opérations déclenchées par Lightning engendrant le plantage et l’erreur mentionné.

Pour contourner ce problème, une petite astuce consiste à régler la date du système vers une date antérieure à la date actuelle (16/08/2011 par ex.), le temps d’amener à bon port la procédure de création de l’image de déploiement de Lightning.

 À la fin de la procédure, l’image est affichée dans le menu (et physiquement présente en format ASR dans ~/Library/Application Support /Filewave/Lightning/ImageLibrary/) et elle est prête à être déployée.
 
Lors de cette dernière phase, l’application a affiché un message d’erreur indiquant l’impossibilité de déployer l’image. Pas d’autres détails…
Un petit tour dans le log :« Recovery partition restores can only be done on GPT partition maps. »
Là c’est plus clair: mon disque de destination n’est pas partitionné correctement;
Un petit tour dans l’utilitaire disque pour le partitionner en GUID et cette fois Lightning ne branche pas.
Une fois l’opération terminée nous obtenons un disque dur correctement formaté avec la partition Recovery et un OS personnalisé doté d’un utilisateur préconfiguré prés à l’emploi.

(Operation de déploiement effectué en USB – 4 min – je me rejouis de tester le mode thunderbolt)

J’allais presque l’oublier : c’est gratuit!
Disponible à cette adresse:
Sources:

1 Comment…

 Share your views
  1. Article qui est absolument bien écrit et bien rédigé …

Leave a Comment

Your email address will not be published.

*