Nourrir le lion: remplacement du lecteur optique par un SSD sur un Imac 27″ Late 2009

{9 Comments}

Et un jour l’inénarrable est arrivé:  le visage assombri, dans le reflet de l’écran de notre iMac late 2009,  ma douce moitié,  d’un air profondément emm… ennuyé me dit  « C’est quand même un comble que notre Mac soit le plus lent du monde »

Touché!

Avec ces quelques mots caustiques, elle avait pointé un paradoxe technique et relevé une triste lapalissade: depuis l’installation en Lion notre iMac était très lent et la négligence de cette vérité technique manifeste faisait de moi un complice atteint du syndrome du cordonnier mal chaussé.

Oui, Lion représente bien une rupture technologique et chronologique dans la tradition Apple, qui voyait les nouveaux OS, certes amener de changements importants, mais dans le respect d’une rétrocompatibilité étendue et encadrée dans une cadence de sortie logicielle-matérielle régulière (et harmonieuse).

10.7 , qui a déjà laissé la vedette au félin de montagnes digne héritier de cette « nouvelle philosophie », exige par sa conception logicielle du SSD (EN http://www.zdnet.com/blog/storage/mac-os-lion-demands-an-ssd/1649) et ne s’accommode plus facilement des «standards» techniques des machines précédentes.

Je me suis, donc, fait avoir à la maison par cette douce «tradition» tout en observant et communiquant sur le travail cette fuite en avant évidente.

Qu’à cela ne tienne!

Il fallait , donc, corriger le tir en ajoutant un disque SSD pour héberger l’OS.

Deux possibilités se présentaient à moi: soit remplacer le disque dur principal soit remplacer le lecteur optique par un disque SSD.

J’ai choisi la deuxième option en me basant sur les observations suivantes:

  • Le changement du DD d’origine demande un travail particulier puisqu’ à partir de ces modèles d’ iMac Apple a introduit une sonde de chaleur propriétaire
  • Le prix d’un disque d’une taille comparable est encore très élevé
  • La constatation que le lecteur optique n’est utilisé que trés rarement et, donc, facilement remplaçable par un lecteur/graveur externe

De quelques clic rapides et économes je me suis procuré les pièces nécessaires.

Pour le disque SSD j’ai trouvé une trés bonne affaire chez digitec.ch:

OCZ SSD Vertex Plus 240GB, SATA-II, (pas besoin de plus, le modèle « late 2009 » ne prends pas en charge le sata-III) pour 169.- (livraison en 3 jours)

https://www.digitec.ch/ProdukteDetails2.aspx?Reiter=Bilder&Artikel=239584

 

 

 

 

Pour le module de remplacement, facilitant la pose du petit SSD dans l’emplacement prevu à l’origine pour le superdrive, j’ai trouvé cette magnifique pièce chez la monstrueuse caverne des merveilles geek qui est dealextreme.com:

Designer’s 2.5″ SATA to SATA HDD / SSD Caddy for 12.7mm Optical Drive pour la modique somme de 11.90 $  (livraison en 1 semaine et 3 jours)

http://www.dealextreme.com/p/designer-s-2-5-sata-to-sata-hdd-ssd-caddy-for-12-7mm-optical-drive-122075

 

 

 

 

 

 

 

Paré pour l’action comme à la glorieuse époque de l’atelier de réparation, muni des tournevis et des bonnes conseils de Mastro Antonio aka « le best R.A. », j’ai éventré la bête et procédé avec l’opération de remplacement.

Pour la vitre d’écran pas besoin du kit de démontage à ventouses, comme dit notre Tonio des bons ongles aiguisés suffisent amplement pour détacher la vitre des aimants de blocage.

Pour repérer les vis et les câbles à débrancher de la carte mère afin de pouvoir ouvrir le « capot » il suffit de suivre une de ces guides:

http://www.mac4ever.com/articles/hardware/1876/tuto_photo_changer_le_disque_d_un_imac_27/

http://www.ifixit.com/Guide/iMac-Intel-27-Inch-Hard-Drive-Replacement/1634/1

 

 

 

 

…et voilà, remontage effectué, il est temps d’installer le félin et vérifier chrono à la main.

Les résultats sont impressionnants!

Temps de démarrage au premier boot (délais entre la pression du bouton de démarrage jusqu’à la fenêtre de login)

Avec le disque dur mécanique d’origine:

 Avec le nouveau disque SSD:

Il ne reste que compléter du côté logiciel avec un coup de Trim Enabler ( le TRIM n’étant pas activé par défaut pour le SSD non-Apple)

Au login une sensation de fluidité suis toute interaction avec le système, le ballon de plage un mauvais souvenir et …voilà avec la vitesse, la paix ramenée dans mon foyer.

 

9 Comments…

 Share your views
  1. Bonjour,

    Sympa pour cette information ! J’ai moi même le même iMac et je voudrais faire cette manipulation afin de redonner un coup de fouet à la bête 🙂
    Depuis ton Upgrade, tu n’as pas noté de dégradation des performances du SSD ?
    Le modèle que tu préconises n’est plus dispo, néanmoins je vais m’orienter sur un OCZ Vertex 2 series 240Go SSD SATA II (OCZSSD2-2VTXE240G).
    As tu eu besoin d’un cable en plus pour brancher le SSD, ou le module de remplacement est suffisant ?
    Merci d’avance pour tes informations.

  2. Bonjour,

    Depuis l’upgrade pas de dégradation, au contraire les prestations se sont encore légèrement améliorées par l’optimisation du système.
    Par contre, helas, le disque SSD a lâché un mois précisément après son installation sans signes de détérioration avant-coureurs.
    (je voulais ajouter l’info à l’article et ben voilà, c’est chose faite 🙂

    Échangé sous garantie le jour d’après (merci digitec),
    remplacé par la même opération,
    un coup de TimeMachine (merci d’exister) et c’est réparti!

    Donc experience faite, avec la baisse de prix des SSD, aujourd’hui j’opterais peut-être pour une autre marque.

    Je n’ai pas eu besoin de câble, l’adaptateur mentionné dans l’article a un connecteur externe identique à celui du superdrive d’origine (et positionné au même endroit).

    Petit conseil bonus pour avoir répété l’operation plusieurs fois: quand tu soulève l’écran fais le doucement et fais gaffe au petit connecteur (qui relie l’écran à la carte mère) en bas à droite: il est trés court et s’arrache facilement.

  3. Bonjour, comment ça se passe ensuite après la pose du coté du logiciel ? Comment installer l’os sur le SSD et les applications et ensuite les enlever du DD d’origine ? merci de vos réponses
    Cdt

  4. Dans mon cas j’ai procédé de la façon suivante:

    J’ai démarré comme d’habitude sur l’OS X présent sur mon disque dur d’origine et à partir de là j’ai procédé au formatage de mon nouveau disque SSD.

    En suite j’ai acheté et téléchargé l’installeur de 10.8 depuis le Mac App Store et démarré la procédure d’installation.

    A l’écran de choix du disque de destination, j’ai indiqué mon nouveau disque SSD

    Un petit reboot et quelques minutes plus tard le système de base est installé.
    Il est alors possible de récupérer toutes les applications et configurations de l’ancien OS par le menu approprié lors de la procedure de configuration finale.

    Ayant un disque dur externe dédié à Time Machine j’ai choisi cette option, mais j’aurai pu aussi indiquer mon disque dur d’origine comme source de récupération.

    Une fois la procédure de récupération terminée, j’ai pu démarrer sur mon SSD en OSX 10.8 et retrouver mon environnement de travail précédent ainsi que toutes mes données et applications.

    Après un petit contrôle pour m’assurer que l’intégralité des données avait été bien copiée, j’ai pu effacer mon disque dur d’origine et récupérer ainsi l’espace nécessaire pour déplacer une partie des données présentes sur le SSD histoire d’optimiser les prestations, équilibrer la charge et …finalement profiter de GB supplémentaires.

    NB: il est important de s’assurer que la taille d’occupation de notre OS d’origine de dépasse pas la taille de notre nouveau disque SSD sous peine de compromettre la procédure d’installation.
    Dans cette hypothèse il est recommandé de procéder à l’installation sans récupération et procéder à la copie sélective et manuelle de fichiers et des applications que l’on souhaite récupérer sur le nouveau disque.

  5. Bonjour,

    Est-ce que ça marche quand même un SATA-III malgré le fait qu’ils n’est pas pris en charge par les Imac 2009?

    Faut-il obligatoirement un SATA-II?

    Merci infiniment pour tout.

  6. Bonjour, théoriquement il n y a aucun problème à brancher un disque SATA III sur un contrôleur SATA II.
    Ça va marcher, la rétrocompatibilité est assurée: simplement le disque SSD ne vas pas pouvoir utiliser tout son potentiel de vitesse. (et encore …à l’usage normale la différence de vitesse avec un controleur SATA III est toute relative, par contre elle est abyssale avec les prestations d’un disque dur « mécanique »)
    Dans la pratique il existe une quantité infime de disques SSD qui à l’utilisation ont montré quelque petit souci dans cette configuration, mais ils sont peu nombreux et bien répertoriés sur le web.
    Donc une petite recherche de vérification et si il n’y a pas d’historique particulier ça va marcher! 🙂

  7. Merci bcp pour la réponse.

    Navré j’avais perdu le lien et j’ai pas reçu de notification par email.

    J’ai réussi tout marche bien, j’ai même crée un Fusion Drive.

    Par contre j’ai frôlé la catastrophe lors du démontage de l’écran. Ces connectiques sont vraiment fragile et j’ai très légèrement tordu le connecteur de l’écran sur la carte mère. Écran noir, mais en plaquant avec du scotch, ça marche…

    Encore merci pour cet article!

  8. En guise de complément d’info:

    – un article du site hardware.fr qui recense le taux de retour des différents composants dont les disques SSD: ce dernier confirme l’expérience eu avec OCZ

    http://www.hardware.fr/articles/893-7/ssd.html

    et concernant la possibilité de créer un « Fusion Drive » maison:

    http://www.macg.co/unes/voir/131961/fusion-drive-explications-et-essais-sur-un-ancien-mac

  9. pour ma part c’etait plutot 2″30 au demarrage …

    merci j’ai testé ce caddy pour mon ssd … c’est nickel et pas cher !

    Par contre j’ai préféré les SSD Crucial … question rapport qualité prix …

    Merci

    Sebastien

Leave a Comment

Your email address will not be published.

*